Bandeau 2

Restaurations par nos mécènes

Mai 2010 - Novembre 2010

Les premiers travaux effectués au Désert de Retz se sont portés sur les menuiseries de la Colonne brisée. En effet, depuis 1973 les ouvertures du rez-de-chaussée et du premier étage étaient obstruées par des parpaings ou des planches de bois. La colonne manque de ventilation et la mérule (champignon dévastateur qui aime l’obscurité) commence à s’installer sur les murs. Il devenait urgent d’intervenir.
Chacune des 12 portes fenêtres a été refaite sur mesure, à l’identique, en bois, vitre anti effraction, verre soufflé à la bouche, et volets intérieurs inclus.
Le montant total de cette opération est de : 209 428 € HT, financés par le Conseil Général à hauteur de 70%.

Dans le même temps, il fallait mettre la colonne définitivement hors d’eau, avant de songer à tous autres travaux :

  • révision de la couverture : l’étanchéité de la toiture est dans un état très convenable mais demande quelques petits raccords, notamment au niveau de la verrière au dessus de l’escalier
  • débouchage des descentes d’eaux pluviales

RdC Colonne 

Septembre 2011 - Septembre 2014

Après quelques mois de travaux, le portail du Désert de Retz a fait peau neuve, redonnant ainsi un accueil digne à ce site remarquable du siècle des Lumières.

Financé à hauteur de 70% par le Conseil Général des Yvelines, il est la réplique exacte de la porte charretière de la ferme du Hameau de la Reine à Versailles. Les portes en chêne massif sont soutenues par deux piliers qui ont été légèrement déplacés et écartés de façon à laisser passer les cars de tourisme. L’entrée a été aménagée, paysagée, et permet ainsi le retournement des véhicules tout en préservant le coté naturel du site.
(Coût des travaux : 135 502 € H.T.)

Portail

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ce fut aussi à cette période que la 2e phase des travaux de la Colonne ont eu liieu afin d’aménager les intérieurs de la Colonne détruite, les cloisons du rez-de-chaussée et les faux plafonds sont refaits, les corniches sont moulées à la main, comme au XVIIIe, les peintures en trompe l’œil sont effectuées dans le vestibule d’entrée. La salle à manger et le salon ont pu retrouver leur forme ovale initiale. Les portes menuisées à double battants, identiques à celles d’origine, sont installées. Les sols refaits : Pierre de liais blanche octogonale et cabochons de marbre noir pour la salle à manger et le vestibule d’entrée, béton peint pour la chambre à coucher et la salle à manger.

Le second étage est achevé, enduits sur les murs, fenêtres repeintes, faux plafonds, électricité, sol incluant l’installation d’un système de chauffage.

Ces travaux ont été financés à hauteur de 80 % par la DRAC (Direction régionale des Affaires Culturelles) pour un montant total de 296 146 € H.T.

Colonne 2nd

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Eté 2012, les travaux du Temple au Dieu Pan démarrent. Les premières fouilles ont permis de faire un tri des décombres qui serviront à la reconstruction de l’édifice. Clos et couvert sont achevés en septembre 2013. Ces travaux ont été financés par le Conseil Général des Yvelines à hauteur de 70 % pour un montant total de 184 714 € H.T.

Temple du Dieu pan

 

 

 

 

 

 

 

 



Printemps 2014, début des travaux de restauration de la façade de la Colonne détruite. Les enduits de la colonne sont très dégradés et instables, la couleur n’est plus celle d’origine. Le montant des travaux est de 173 545 € H.T, financés à hauteur de 138 000 €  par la DRAC.

De nombreuses restaurations sont encore à réaliser, pour les découvrir consultez notre page Mécénat.